Morphosis (titre provisoire) – Chapitre 2

Un film comme une lettre ouverte à mes fils Gaston et Léon. Pour leur parler de cette expérience de vie, la suivre dans sa continuité et découvrir le mouvement qui en découle.
Fin 2013, lorsque Gaston se retrouve à nouveau en chaise roulante, un théâtre à l’abandon est investi par un groupe de jeunes comédiens et metteurs en scène du conservatoire de Liège. Le Théâtre de la place devient alors le Théâtre A la Place, un espace autogéré par tous et toutes celles et ceux qui y passent. Dans le manifeste du « TALP » il est dit ceci: « …expérimenter une pratique de l’art à côté des contraintes dictées par le marché, la profession, la poursuite d’une carrière, l’exercice d’un métier, la production. Notre action nous est propre, elle est une réponse que nous trouvons aujourd’hui parce que le terrain est propice, la situation favorable… Les théâtres sont à nous. Les théâtres sont à tous… Nous souhaitons découvrir ce qu’est un théâtre libre et ouvert à tous en permanence à Liège. »
Durant une période indéterminée va se jouer, au centre de Liège, une expérience culturelle inédite qui déstabilise les équilibres établis pour laisser place à la découverte et à l’expérimentation de la culture comme unité sociale.

Suite à deux jours d’expérimentation entre le mouvement et l’image, nous avons présenté une étape de travail autour de l’équilibre. Désaccords donne lieu à une performance de 25 minutes sur la relation d’un homme et d’une femme face à l’apparition de l’image dans leur quotidien. Une création collective avec Damien Buestel et Sarah Guilleux.

Informations sur le Théâtre: TàLP