Le fémur brisé

Un film pour mes grands-mères dans ce moment suspendu où la moitié de l’humanité s’est retrouvée enfermée chez elle. On a appelé ce moment « Le grand confinement ».

Dans ce quotidien hors de l’ordinaire, en vase clos avec mes enfants et ma compagne, j’ai ouvert les yeux pour essayer de comprendre ce qui se passe derrière nos murs. Et tenter de me rapprocher de ma grand-mère confinée en maison de repos qui, elle, était seule face à ce sentiment de solitude.

Juste avant l’apparition du Covid-19, j’avais acheté une nouvelle caméra. Lorsque nous nous sommes retrouvés enfermés chez nous, j’ai commencé à faire ce film sans savoir quoi dire ni quoi faire. Je voulais juste trouver une énergie créatrice pour traverser ce moment. J’ai retrouvé des images de ma grand-mère décédée filmée en super8 par grand-père, j’ai fouillé dans les photos de familles laissées chez mon autre grand-mère transférée au début du confinement en maison de repos, une période pour replonger dans les souvenirs. En parallèle de ce que je filmais chez moi, j’avais fait un appel sur les réseaux sociaux pour recevoir des textes, des images, des sons des autres et leur partager au fur et à mesure un film en construction. De cette énergie est né ce film. Il s’est ensuite orienté par la force du réel vers mes grands-mères, la maladie d’Alzheimer, la solitude, le temps qui passe et ces réflexions que l’ont peut se faire dans des moments comme ceux que nous avons tous vécu. Ce film c’est une façon de panser des blessures et de réfléchir à ce que nous sommes ensemble.

28’ HD

Réalisation et image : Jonas Luyckx

Montage image : Mathieu Giraud et Jonas Luyckx

Montage son et mixage : Christopher Bouts

Etalonnage : Pierre Hosselet

Musiques : Xavier Dubois, Gauthier Keyaerts et Mirco Gasparrini

Produit sans argent par White Market

Avec le soutien de Wallonie Image Production (WIP)

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :